13 articles

Une conférence sur « les négriers ou/et navigateurs-businessmen caussadais au XVIIIe siècle »

Par ARMELLE BENJAOUAHDOUPublié le 10 oct. 2016 à 09:48 ♦ Mis à jour le 11 oct. 2016 à 17:21

Ce mardi 27/09/2016 , Madame Catherine Lenglet, conférencière et Monsieur Jean Badia, professeur d'histoire à la retraite ont donné une conférence sur « les négriers ou/et navigateurs-businessmen caussadais au XVIIIe siècle  » .

Cette conférence s'inscrit dans la thématique du premier thème du cours d'histoire des classes de quatrième .

En outre, elle est basée sur l'exploitation inédite des archives locales et privées de négociants caussadais ayant pris part au commerce transatlantique et à la traite négrière du XVIIIe siècle.

 

 

L'avis de Mme Jimenez, Professeure d'Histoire-Géographie :

" Malgré la complexité du sujet, Mme Lenglet a su le traiter avec brio et simplicité, s’adaptant à l’auditoire, composé essentiellement des élèves des classes de 4e . Le sujet a été abondamment illustré avec un diaporama présentant différents types de documents : cartes, plans, photos, illustrations de l’époque, lettres, etc. Ces documents témoignaient de l’implication des familles de Caussade, ville quercynoise et presque voisine, dans le commerce des esclaves noirs d’Afrique envers l’Amérique au XVIIIe siècle. La conférencière a su montrer et insister sur le fait que ce commerce a contribué à l’enrichissement non seulement des familles et des villes portuaires comme Bordeaux ou Nantes, mais aussi de villes de l’intérieur de terre comme Caussade. Réseaux fluviaux et maritimes ont donc été mis à l’œuvre et développés par les défenseurs de la traite de noirs, certains habitant notre voisine région… Ils n’hésiteront pas à réclamer à l’Etat d’être indemnisés par pertes, suite à l’abolition de l’esclavage dans les premières décennies du XIXe siècle.

Cette illustration de la Grande Histoire à travers l’exemple précis de l’histoire locale me parait un excellent moyen d’intéresser, d’attirer nos élèves pour l’Histoire. Un grand merci à Madame Armelle Benjaouahdou  à l’initiative de l’organisation de cette matinée d’Histoire, à Mme Lopez pour son aide logistique, et bien entendu, à Madame la conférencière pour sa brillante contribution.  Une expérience à renouveler sans aucun doute !   "

Programme de 3 ème

Par SANDRINE MERLOUPublié le 02 juil. 2013 à 14:33 ♦ Mis à jour le 25 mars 2016 à 12:25

Thème transversal : Les arts témoins de l'histoire du monde contemporain

Partie I - Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales

Partie II - Guerres mondiales et régimes totalitaires

Partie III - Une géopolitique mondiale (depuis 1945)

Partie IV - La vie politique en France

 

 

Géographie : La France et l'Europe dans le monde d'aujourd'hui

 

Partie I - Habiter la France

Partie II - Aménagement et développement du territoire français

Partie III - La France et l'Union européenne

Partie IV - Le rôle mondial de la France et de l'Union européenne

 

 

Éducation civique : La citoyenneté démocratique

 

I - La République et la citoyenneté

II - La vie démocratique

III - La défense et la paix

DOCS HDA SESSION 2016

Par SANDRINE MERLOUPublié le 10 juil. 2015 à 10:38 ♦ Mis à jour le 10 nov. 2015 à 13:33

 

Olympes de Gouges, la fée électronique de Nam June Païk

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fée électricité de Raoul Dufy, au musée d'art moderne de Paris, lieu d'exposition de la fée électronique en 1989.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue des autres robots,  Hommes des Lumières et de la Révolution Française de 1789

 

Education civique

Par SANDRINE MERLOUPublié le 01 juil. 2013 à 15:45 ♦ Mis à jour le 15 sept. 2015 à 13:29


Les compétences sociales et civiques abordées en
éducation civique

Il s'agit de mettre en place un véritable parcours civique de l'élève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation à la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa liberté en pleine conscience des droits d'autrui, de refuser la violence.

Permettre à chacun de devenir pleinement responsable

Pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel, réussir sa vie en société et exercer librement sa citoyenneté, d'autres compétences sont indispensables à chaque élève : l'école doit permettre à chacun de devenir pleinement responsable - c'est-à-dire autonome et ouvert à l'initiative - et assumer plus efficacement sa fonction d'éducation sociale et civique.

Il s'agit de mettre en place un véritable parcours civique de l'élève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa liberté en pleine conscience des droits d'autrui, de refuser la violence.

Pour cela, les élèves devront apprendre à établir la différence entre les principes universels (les droits de l'homme), les règles de l'Etat de droit (la loi) et les usages sociaux (la civilité).

Il s'agit aussi de développer le sentiment d'appartenance à son pays, à l'Union européenne, dans le respect dû à la diversité des choix de chacun et de ses options personnelles.

 

 Se préparer à sa vie de citoyen

L'objectif est de favoriser la compréhension des institutions d'une démocratie vivante par l'acquisition des principes et des principales règles qui fondent la République. Il est aussi de permettre aux élèves de devenir des acteurs responsables de notre démocratie.

 

 

Connaissances

Pour exercer sa liberté, le citoyen doit être éclairé. La maîtrise de la langue française, la culture humaniste et la culture scientifique préparent à une vie civique responsable. En plus de ces connaissances essentielles, notamment de l'histoire nationale et européenne, l'élève devra connaître :

  • la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen ;
  • la Convention internationale des droits de l'enfant ;
  • les symboles de la République et leur signification (drapeau, devise, hymne national) ;
  • les règles fondamentales de la vie démocratique (la loi, le principe de la représentation, le suffrage universel, le secret du vote, la décision majoritaire et les droits de l'opposition) dont l'apprentissage concret commence à l'école primaire dans diverses situations de la vie quotidienne et se poursuit au collège, en particulier par l'élection des délégués ;
  • le lien entre le respect des règles de la vie sociale et politique et les valeurs qui fondent la République ;
  • quelques notions juridiques de base, et notamment : l'identité de la personne ; la nationalité ; le principe de responsabilité et la notion de contrat, en référence à des situations courantes (signer un contrat de location, de travail, acquérir un bien, se marier, déclarer une naissance, etc.) ;
  • quelques notions de gestion (établir un budget personnel, contracter un emprunt, etc.) ;
  • le fonctionnement de la justice (distinction entre civil et pénal, entre judiciaire et administratif) ;
  • les grands organismes internationaux ; l'Union européenne : les finalités du projet partagé par les nations qui la constituent ;
  • les grandes caractéristiques de ses institutions ;
  • les grands traits de l'organisation de la France : les principales institutions de la République (pouvoirs et fonctions de l'Etat et des collectivités territoriales) ;
  • le principe de laïcité ;
  • les principales données relatives à la démographie et à l'économie françaises ;
  • le schéma général des recettes et des dépenses publiques (Etat, collectivités locales, sécurité sociale) ;
  • le fonctionnement des services sociaux.

 

Capacités

Les élèves devront être capables de jugement et d'esprit critique, ce qui suppose :

  • savoir évaluer la part de subjectivité ou de partialité d'un discours, d'un récit, d'un reportage ;
  • savoir distinguer un argument rationnel d'un argument d'autorité ;
  • apprendre à identifier, classer, hiérarchiser, soumettre à critique l'information et la mettre à distance ;
  • savoir distinguer virtuel et réel ;
  • être éduqué aux médias et avoir conscience de leur place et de leur influence dans la société ;
  • savoir construire son opinion personnelle et pouvoir la remettre en question, la nuancer (par la prise de conscience de la part d'affectivité, de l'influence de préjugés, de stéréotypes).

 

Attitudes

Au terme de son parcours civique scolaire, l'élève doit avoir conscience de la valeur de la loi et de la valeur de l'engagement. Ce qui implique :

  • la conscience de ses droits et devoirs ;
  • l'intérêt pour la vie publique et les grands enjeux de société ;
  • la conscience de l'importance du vote et de la prise de décision démocratique ;
  • la volonté de participer à des activités civiques.

 

Histoire des arts

Par SANDRINE MERLOUPublié le 01 juil. 2013 à 15:46 ♦ Mis à jour le 14 sept. 2015 à 16:14

L'enseignement de l'histoire des arts au collège

 

L'enseignement de l'histoire des arts est obligatoire pour tous les élèves de l'école primaire, du collège et du lycée. C'est un enseignement fondé sur une approche pluridisciplinaire des œuvres d'art qui permet aux élèves de maîtriser les repères historiques et culturels indispensables pour comprendre les oeuvres et enrichir leur pratique artistique.

Objectifs

Cet enseignement a pour objectif d'offrir à tous les élèves :

  • des occasions de découvrir directement et personnellement des œuvres de référence relevant de différents domaines artistiques, de différentes époques et civilisations ;
  • la capacité de poser sur ces œuvres, grâce à la familiarité acquise avec elles, un regard plus averti et plus sensible ;
  • la possibilité d'acquérir ainsi une culture personnelle à valeur universelle ;
  • les moyens de s'informer sur les métiers liés aux domaines des arts et de la culture.

 

Modalités

Cet enseignement, qui concerne toutes les disciplines, sollicite plus particulièrement les enseignements artistiques et l'histoire. Il s'appuie sur les périodes historiques étudiées en cours d'histoire à chacun des niveaux du cursus scolaire.

Les œuvres étudiées appartiennent à six grands domaines artistiques : 

  • Arts de l'espace : architecture, arts des jardins ;
  • Arts du langage : littérature (récit, poésie) ;
  • Arts du quotidien : design, objets d'art ;
  • Arts du son : musique (instrumentale, vocale) ;
  • Arts du spectacle vivant : théâtre, danse, cirque, marionnettes ;
  • Arts du visuel : arts plastiques, cinéma, photographie.

 

Il s'agit d'œuvres d'art patrimoniales et contemporaines, savantes et populaires, nationales et internationales. Elles sont choisies à partir  des listes de thématiques pour le collège.

 

Page 1 / 3 Page suivante > Dernière page >>

haut de page