Une conférence sur « les négriers ou/et navigateurs-businessmen caussadais au XVIIIe siècle »

Ce mardi 27/09/2016 , Madame Catherine Lenglet, conférencière et Monsieur Jean Badia, professeur d'histoire à la retraite ont donné une conférence sur « les négriers ou/et navigateurs-businessmen caussadais au XVIIIe siècle  » .

Cette conférence s'inscrit dans la thématique du premier thème du cours d'histoire des classes de quatrième .

En outre, elle est basée sur l'exploitation inédite des archives locales et privées de négociants caussadais ayant pris part au commerce transatlantique et à la traite négrière du XVIIIe siècle.

 

 

L'avis de Mme Jimenez, Professeure d'Histoire-Géographie :

" Malgré la complexité du sujet, Mme Lenglet a su le traiter avec brio et simplicité, s’adaptant à l’auditoire, composé essentiellement des élèves des classes de 4e . Le sujet a été abondamment illustré avec un diaporama présentant différents types de documents : cartes, plans, photos, illustrations de l’époque, lettres, etc. Ces documents témoignaient de l’implication des familles de Caussade, ville quercynoise et presque voisine, dans le commerce des esclaves noirs d’Afrique envers l’Amérique au XVIIIe siècle. La conférencière a su montrer et insister sur le fait que ce commerce a contribué à l’enrichissement non seulement des familles et des villes portuaires comme Bordeaux ou Nantes, mais aussi de villes de l’intérieur de terre comme Caussade. Réseaux fluviaux et maritimes ont donc été mis à l’œuvre et développés par les défenseurs de la traite de noirs, certains habitant notre voisine région… Ils n’hésiteront pas à réclamer à l’Etat d’être indemnisés par pertes, suite à l’abolition de l’esclavage dans les premières décennies du XIXe siècle.

Cette illustration de la Grande Histoire à travers l’exemple précis de l’histoire locale me parait un excellent moyen d’intéresser, d’attirer nos élèves pour l’Histoire. Un grand merci à Madame Armelle Benjaouahdou  à l’initiative de l’organisation de cette matinée d’Histoire, à Mme Lopez pour son aide logistique, et bien entendu, à Madame la conférencière pour sa brillante contribution.  Une expérience à renouveler sans aucun doute !   "

Modifier le commentaire 

par ARMELLE BENJAOUAHDOU le 11 oct. 2016 à 17:21

haut de page